Spread the love

Si vous avez envie de vous lancer dans l’aventure du trek, sachez que c’est une activité qui va mettre à l’épreuve votre corps mais également votre esprit et que même avec les meilleurs guides et sherpas, vous pourriez bien, si vous ne vous préparez passer, malheureusement éprouvé de grandes difficultés dans l’aventure qui pourrait venir un peu gâché la fête !
Aussi, voici quelques conseils pour bien vous préparer physiquement a réalisé un trek, il s’agit d’un prêt connaît pas dans n’importe quel pays où les conditions climatiques sont difficiles.

trekking-montagne-preparation

=> Le cardio mon coco !

Si je devais résumer les aspects qui m’ont fait défaut lors de mon premier trek, je dirais qu’il s’agit avant tout du cardio et de mon endurance cardiologique. En effet, avec la raréfaction de l’oxygène dû à l’altitude, il est nécessaire et impératif de travailler votre cardio. Sans cela, vous allez [vraiment] baver et vos poumons auront beaucoup de mal à transférer les cellules d’oxygène en direction du sang pour venir alimenter vos muscles !  
Ce que je vous conseille c’est donc de bien préparer cet aspect, surtout si pour vous le sport est une activité rare, il va falloir vous y remettre, car il est impensable de pouvoir faire un trek pendant une dizaine de jours sans avoir une condition physique adaptée.

=> Le muscle !

Au niveau musculaire, il va aussi falloir travailler tout cela, sachant que c’est tout votre corps qui va être mis à contribution et tous vos muscles qui vont travailler. Il y a des positions très compliquées à appréhender lorsqu’on réalise trek en altitude, que ce soit d’ailleurs dans le désert ou au Népal, et mieux vaut savoir que vous avez être mis à rude épreuve sur cet aspect. N’oubliez pas que vous allez devoir répéter des mouvements de manière inlassable pour avancer et que vous allez quelquefois le faire sur du dénivelé sur des kilomètres entiers… votre capacité de résistance musculaire mais également votre propension à maintenir une contraction sera déterminante tout comme votre force musculaire d’ailleurs !!! Pour bien vous préparer au niveau de votre musculature, nous vous conseillons vivement de réaliser en amont un travail d’entraînement assez soutenu, que ce soit chez vous ou en salle de muscu, à l’aide d’équipements divers dont un que j’aime particulièrement, surtout dans cette optique : le gilet lesté. Il vous aidera à prendre du muscle sans même vous en rendre compte. Visitez le site gilet-leste.info pour trouver le meilleur gilet lesté pour vous, il vous donnera toutes les informations nécessaires pour choisir votre gilet lesté et commencez ainsi au mieux votre entraînement pré-trek !

=> La souplesse !

Enfin, s’il y a un aspect que j’ai immédiatement regretté de ne pas avoir travaillé pendant mon premier trek au Népal, c’est assurément la souplesse et ma capacité à la flexibilité. Je vous recommande vivement de faire des exercices pendant des semaines avant d’aller envisager un trek, car un corps souple permet de mieux récupérer, d’éviter les blessures, d’avoir plus endurance, et croyez-moi ce n’est vraiment pas un luxe lorsque l’on est dans des conditions climatiques compliquées.
Je vous recommande par ailleurs de faire un petit régime si jamais vous êtes en surpoids histoire d’avoir un IMC qui soit adapté à votre morphologie. Par ailleurs, le jeune être aussi intéressant pour régénérer votre corps émigré par la même occasion.

Franck 

Catégories : Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *