Spread the love

Les prochaines semaines ou les prochains mois seront pour vous truffés de découvertes ? Mers, montagnes, forêts, et pourquoi pas les sables du désert, attendent les voyageurs avides d’aventures. Afin de garder les meilleurs souvenirs de voyage, sans avoir à faire face à une mauvaise surprise au retour, quelques préparations sont de rigueur. Les détails des démarches à suivre dans la suite de l’article !

Que faire de ses biens mobiliers et immobiliers ?

La préparation d’un voyage ne se résume pas à voir ce qui doit être fait à l’étranger. En effet, cela implique également de prendre en considération votre demeure et votre voiture le temps de votre absence. Les décisions à prendre varient selon que le voyageur soit propriétaire ou locataire. Dans les quartiers chauds, des mesures sécuritaires s’imposent plus par rapport à des villes moins risquées.

Lieux d’habitation et adresse

Pour les propriétaires de leurs logements, la mise en location ou la mise en vente est envisageable. Il est possible de lancer soi-même une annonce, ou faire appel à des agents immobiliers. En ce qui concerne les locataires, un préavis allant d’un mois à un trimestre selon les zones, est nécessaire pour mettre fin au contrat de bail. Dans ce cas, il faudrait penser à un changement d’adresse. Les courriers peuvent être réexpédiés chez un proche durant l’absence du voyageur.

Les meubles et les voitures

Existe-t-il un proche en qui vous faites confiance, et qui accepte de vous rendre un petit service ? Les meubles et les véhicules peuvent être garés chez cette personne. Pour toucher des loyers pendant les vacances, certains louent leurs biens. Le départ pour un tour du monde semble être le moment opportun pour se débarrasser des anciens meubles démodés. Grâce à des sites de location de voitures, ces dernières peuvent engendrer des revenus durant l’absence des propriétaires.

Etre en règle avec le fisc et les employeurs

Au travail, plusieurs options peuvent être envisagées. Cela peut notamment consister à demander un congé, une mise en disponibilité ou déposer la démission. Il ne faut également pas oublier que même en plein tour du monde, les touristes doivent faire des déclarations aux autorités fiscales de leur lieu de résidence. Il est important de ne pas omettre :

  • L’impôt sur les revenus
  • La taxe d’habitation
  • La taxe foncière

Petit rappel sur la modalité de paiement des impôts sur les revenus : la somme à s’acquitter l’année en cours correspond aux revenus de l’année précédente. Si le globetrotteur ne gagne aucune rémunération durant son voyage, aucun impôt sur les revenus ne lui sera soumis l’année qui suit. Il est préférable de payer par prélèvement automatique afin de prévenir les retards éventuels. Les diverses impositions, dont les taxes d’habitation et foncière, sont à régler avant les dates limite. Les propriétaires doivent virer leurs taxes de leurs comptes bancairesaux services fonciers avant la fin du mois d’octobre, si les taxes d’habitation peuvent attendre novembre.

Quelles offres bancaires et d’assurances choisir ?

Voyager, c’est payer des tickets de transport, des frais d’hôtel, et éventuellement des dépenses de santé. Il faudrait se pencher sur des formules d’assurances et de banques adaptées, avec lesquelles les primes et les agios ne videront pas votre compte. Choisir parmi les meilleures banques pour voyager permet de minimiser les frais des opérations à l’extérieur. Rester à court d’argent dans des pays étrangers, suite à la perte ou blocage de la carte de retrait, risque de ne pas être une belle expérience. En disposant de deux cartes bancaires différentes, le danger d’être coincé financièrement est minimisé. La souscription à une formule assurance voyage, liée à la résiliation de complémentaire santé, s’avère aussi bénéfique lorsque l’aventure excède un trimestre.

Catégories : Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *